Article sur le métier à tisser

Dans les villages au Mexique, l’utilisation du métier à tisser est une tradition ancestrale qui est encore très répandue de nos jours. Afin, de mieux comprendre les techniques qui vont servir à élaborer de nombreuses pièces textiles que vous rencontrerez sur cette page, je vous invite à découvrir le métier à tisser à la ceinture et le métier à pédale.


Métier à tisser à la ceinture (telar de cintura)

Le métier à tisser à la ceinture ou « otate » qui veut dire bâton en ancien mexicain, est un instrument original qui apparait illustré dans les codex « mayas, nahuas et mixtecos » (ethnies mexicaines) sa forme n’a pas varié dans les nombreuses régions du pays. Il s’installe toujours dans la proximité de la maison et généralement il s’attache à la partie supérieure de la maison ou à un arbre, alors que l’autre extrême s’attache à la taille de la tisserande. La forme est donnée par une trame de fil circulaire, arrimée aux extrémités par deux bouts de bois, connus comme « enjullos », qui soutiennent et assemblent la chaîne, où les fils sont repartis et noués. L’extrémité attachée à l’arbre se place à peu près à deux mètres de hauteur et l’extrémité inférieure s’attache autour de la taille de la tisserande par une ceinture en cuir appelée « mecapal ».

La personne qui tisse sur un métier à tisser à la ceinture le fait dans une posture détendue, ou bien assise avec les jambes droites vers l’avant ou à genoux et assise sur les talons, ce qui est la posture la plus courante. En dépit de l’aspect rudimentaire de cet ancien métier à tisser, les textiles produits avec cette technique sont d’une grande finesse, beauté, et complexes entrelacements qui ont une texture jamais atteinte avec la machine.



Le métier à tisser à pédales (telar de pedal)

Le métier à tisser à pédales est actionné par deux pédales, il est d’origine européenne et a été apporté au Mexique par les espagnols au XVIe siècle.

Avec celui-ci, on peut travailler plus rapidement, on peut le considérer semi-automatique, et il produit un tissu plus large que le tissage à la ceinture. Ce métier à tisser est généralement utilisé par les hommes des communautés métisses que tissent avec de la laine. Parmi les objets qu’ils élaborent, les sarapes, les coussins, les nappes.

Le métier à tisser à pédales, a beaucoup facilité le travail des artisans textiles qui, à ce moment là n’étaient pas seulement des femmes mais aussi aux hommes qui ont commencé à pratiquer cette activité.




15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout